Guerre et changement climatique accentuent la faim dans le monde

03/07/2017 Source: Reuters

par Umberto Bacchi

ROME (Fondation Thomson Reuters) – Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a augmenté, après une baisse constante les dernières années, à cause de l’effet combiné des guerres et du changement climatique, a annoncé lundi la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Quelque 795 millions de personnes ont manqué de vivres durant la période 2014-2016, une baisse de 21% par rapport à 1990-1992, selon les données de la FAO.

“Les premières données disponibles indiquent que le nombre de personnes souffrant de malnutrition va recommencer à augmenter cette année”, a estimé José Graziano da Silva, directeur général de la FAO.

Les chiffres définitifs seront disponibles en septembre.

“Environ 60% des personnes souffrant de la faim habitent des zones touchées par la guerre et les changements climatiques”, a-t-il indiqué.

Au total, 19 pays sont en situation de crise prolongée, où les conflits et la violence viennent souvent s’ajouter à la sécheresse ou aux inondations causées par le réchauffement climatique.

Près de 20 millions de personnes luttent contre la faim à cause des combats et de la sécheresse au Soudan du Sud, au Nigeria, en Somalie et au Yémen.

Éradiquer la faim dans le monde d’ici à 2030 fait partie des Objectifs du développement durable des Nations Unies adoptés en septembre 2015.

(Arthur Connan pour le service français; Thomson Reuters Foundation est la fondation caritative de Thomson Reuters dédiée à la couverture des sujets humanitaires et liés aux droits des femmes, à la lutte contre la corruption et au changement climatique. http://www.trust.org)